Visite virtuelle 3D – Mise en valeur du bien – Communication

Visite virtuelle 3D – Mise en valeur du bien – Communication

Que faire pour préparer sa vente entre particuliers ?

La vente de votre maison ou appartement est un moment clef qu’il vous faut préparer pour mettre toutes les chances de votre côté de réussir cette vente.

Choisissez le bon moment et le bon prix

Quand faut-il vendre son logement ?

Il est naturel de se poser la question du moment opportun de vendre son logement. Une interrogation est le délai entre l’achat et la revente de votre résidence principale.

Il est nécessaire de faire un état précis des sommes engagées dans l’achat pour s’assurer une plus-value.

Un propriétaire qui souhaite vendre sa résidence principale dans un délai de 5 ans, à partir de l’achat, s’expose à certains risques financiers :

  • Ne pas avoir suffisamment amorti son emprunt, et devoir payer des indemnités de remboursement anticipé
  • Ne pas disposer de suffisamment d’épargne pour couvrir de nouveaux frais d’achat
  • Ne pas réaliser de plus-value
  • Perdre le bénéfice de certains financements réservés aux primoaccédants

Vendre dans les 5 ans n’est donc pas impossible, mais il ne s’agit pas, dans la majorité des cas, des conditions optimales pour dégager un bénéfice.

Choisir le bon prix pour vendre son logement

Choisir le bon prix signifie établir le prix qui permet de trouver un acheteur rapidement, sans pour autant dévaloriser le bien. Il n’y a pas de « prix parfait » mais il y a cependant des mauvais prix.

Etablir un prix trop élevé pourrait allonger la période de vente, et jouer en votre défaveur, voire même empêcher la vente du bien. Mettre un prix trop élevé puis le baisser par la suite pour s’aligner au prix du marché peut laisser entendre qu’il y a des vices dans ce bien. A contrario, établir un prix de vente trop faible vous ferait perdre de la plus-value et réduirait ainsi vos bénéfices.

Vous devez donc étudier la tendance immobilière de votre secteur et les caractéristiques de votre maison ou appartement pour choisir le bon prix de vente. (Lien vers « Estimer le prix de vente »)

Mesurez la surface de votre logement

Mesurer la surface habitable de votre appartement ou maison en copropriété est obligatoire pour la vente. Ça ne l’est pas pour la vente de maison individuelle.

Dans le premier cas, le propriétaire doit mesurer la surface Carrez. Si la superficie réelle est différente de celle annoncée dans l’acte de vente, l’acquéreur dispose de recours contre vous, vendeur.

Dans le second cas, il n’y a pas d’obligation légale. Toutefois, vous avez tout intérêt à connaître la surface habitable pour calculer le prix de vente de votre maison. L’acquéreur n’aura cependant aucun recours pour se retourner.

Le plus simple reste de mesurer cette surface lors de la réalisation des diagnostics.

Réalisez les diagnostics immobiliers

Il est demandé au propriétaire de fournir plusieurs diagnostics lors de la signature du compromis de vente. Ceux-ci ont pour objectif d’informer le futur acquéreur sur l’état du logement. S’ils ne sont pas obligatoire dès la mise en vente du bien, nous vous invitons à les réaliser en amont de votre communication de vente. En effet, comptez un délai d’un moins pour obtenir l’ensemble des diagnostics. Par ailleurs, les avoir dès les premiers contacts avec les acquéreurs potentiels installera un climat de confiance.

Voici la liste des diagnostics immobiliers obligatoires :

  • Diagnostic Amiante
  • Diagnostic assainissement
  • Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)
  • Diagnostic électricité
  • Diagnostic gaz
  • Diagnostic mérules
  • Diagnostic plomb
  • Diagnostic termites
  • Etat des risques et pollutions (ERP)

Préparez l’annonce et les visites d’acquéreurs

Vous avez choisi votre prix de vente, vous avez obtenu l’ensemble des diagnostics, il ne vous reste plus qu’à communiquer sur votre bien et le mettre en avant.

Dans l’annonce, vous devrez mettre en avant les points forts de votre logement. L’exposition, le vis-à-vis, les caractéristiques du quartier ainsi que les lieux à proximité sont des éléments que les acquéreurs prennent en compte. Vous devez être en mesure de rédiger une annonce qui met en avant votre bien, tout en reflétant la réalité.

En plus du texte, les visuels sont indispensables dans votre annonce. La prise de photos de qualité est le minimum. Avant de réaliser ces photos, veillez à ce que votre bien soit à son avantage : prenez les photos de journée, avec la meilleure luminosité possible, enlevez les cadres et objets personnels, rangez les pièces.

Ces efforts de rangement et d’optimisation des espaces seront également un atout au cours de la vente, lors des visites de vos futurs acquéreurs.